Aller au contenu

Débutant : les 11 doigts de la main


lionel

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Un petit message pour ceux qui comme moi veulent se lancer, mais sans personne autour...

Vous avez acheté (ou lu l'E-Boook version restreinte mais très bien) de Jean-Emmanuel, vous connaissez les principes du pre-talk, des tests, de l'induction, etc, mais il vous manque la pratique. Vous pensez être seul (ce n'est pas le cas, peut-être il y a 10 ans, mais aujourd'hui avec l'internet, ce forum, etc, vous n'êtes plus seul, sauf peut-être dans votre tête, mais c'est une autre discussion).

Première astuce pour intéresser les inconnus que vous aborderez : « les 11 doigts de la main ». Grâce à cet objectif, vous annulerez la méfiance des gens face à l'hypnose : beaucoup de craintes, chez les gens, consistent à penser que vous aller leur faire faire des choses contre leur gré. Savoir qu'ils vont avoir 11 doigts déshinibe une grosse partie des craintes car ils savent par avance à quoi s'attendre. Ils pensent à une allucination. Vous ne leur donnez pas la réponse, mais il s'agit d'une amnésie d'un chiffre, par exemple le 5, et vous leur ferez compter leurs doigts à la fin. 1, 2, 3, 4, 6, 7, 8, 9, 10, 11... :)

La seule pensée de ce résultat vous met en confiance. Vous pourrez enchaîner beaucoup de groupes de personnes différentes pour vous vous faire la main, même si vous n'allez pas au bout. C'est mon cas, je parle des 11 doigts de la main, et je pratique ce début d'hypnose en toute sérénité avec plein de gens.

L'amnésie est difficile à obtenir pour un débutant (dont je suis), et si vous vous arrêtez à une catalepsie, la personne sera suffisament surprise qu'elle ne pensera même plus à la promesse initiale...

Vous n'aurez même pas à utiliser le « fake it until you get it » puisque ce que vous obtiendrez sera la réalité : la réaction aux tests. Hier encore, le 15/07/13, j'ai vu Messmer, un Maître, chez Cauet, utiliser les doigts aimantés pour tester la réceptivité des gens. Il n'y a pas 50 astuces : ces tests marchent aussi bien, réalisés par le débubant que nous sommes, que par l'artiste en la matière... Par contre, pas de secret, il faut le pratiquer...

---

Pour la pratique, je m'y suis heurté : la famille ou les amis sont déconseillés. Allez voir ailleurs : des inconnus dans votre ville ou dans la ville voisine.

Inscrivez-vous, par exemple, sur "on va sortir.com" et créez une sortie « hypnose de rue » limitée à seulement 3 ou 4 personnes. Là, vous serez maître de la suite. Commencez les pré-talks, les tests de réceptivité. Ce sont des tests qui ne dépendent pas de vous. Arrêtez-vous là devant vos compagnons, car c'est une étape facile, y compris pour votre moral. Plus tard vous irez plus loin.

À bientôt :)

lionel

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que je mixe les 2 :

* l'approche des gens pour leur demander s'ils veulent tenter une expérience (c'était ta question abclive ?),

* et nos premières hypnoses.

Une grosse partie est dans notre tête : comment faire ce premier pas si on est seul. Le fait de se donner comme objectif une amnésie (en fait, elle est trop dure, pour un débutant, on va certainement s'arrêter avant) permet de balayer inconsciemment dans nos têtes nos propres doutes : on va faire les tests de suggestibilité et des catalepsies du bras ou une main collée, puis des fractionnements éventuellement, avant de tenter cette amnésie.

Donc c'est une approche pour nous, débutant.

Modifié par lionel
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand on prononce le mot « hypnose », il y a assez souvent des réactions de méfiances dans la rue (ex. d'a priori : « Qu'est-ce qu'il va me faire faire contre ma volonté »). On pourrait discuter des réticences avec les gens, mais c'est autant de temps de perdu par rapport au fond : pratiquer maintenant.

Donc si on présente à la personne de la rue un objectif, que cet objectif est jugé marrant, alors plusieurs barrières se lèvent très facilement.

Et la discussion est alors pleinement orienté sur le pré-talk, sur l'explication que la personne va toujours être consciente, qu'elle pourra rire, qu'elle vivra un moment de profond bien-être, mais jamais contre sa volonté, et que ce qui va être fait peut être accepté par elle-même car ça relève de l'humour (les 11 doigts).

Quant à moi, cet objectif est une barre placée très haut. Si je ne l'atteins pas (et je n'ai à ce jour pas encore réussi), ce n'est pas grave car je progresse quand même.

En résumant, quand je parle à quelqu'un de 11 doigts, ça me permet de lever des barrières, et pour moi, ça me fournit un challenge plus important.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'accord je comprend mieux, mais sachant que l'amnésie joue de base sur un phénomène de distraction chez la moitié des personnes, tu crois pas que c'est se tirer une balle dans le pied d'annoncer avant qu'elle peut compter 11 doigts ? Moi je pense que de une ca brise l'effet de suprise tout de même nécessaire pour la distraction, et ensuite surtout que la personne va surement se bloquer au minimum mentalement avec l'esprit critique. Personnellement je pense que le mieux c'est d'en parler indirectement lors du pre-talk, "c'est juste des petits jeux d'imagination, une main qui se leve, qui se colle, l'oubli d'un chiffre". La personne de ce fait ne se sent pas visé et objectivé et du coup va peut-être moins se défendre naturellement des phénomènes hypnotiques.

En tout cas je trouve ton point de vue intéressant j'espère que tu prendra le temps de lire le mien :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci abclive, c'est sûr que je prends le temps de lire (et relire) tes messages, et de les analyser, ainsi que d'autres posts sur le forum.

Oui, je suis d'accord pour le principe de se tirer une balle, parce que je pense (je prends le risque) que cette balle est aussi une diversion qui permet de réaliser d'autres jeux tels que la main collée.

J'ai donné aussi l'astuce de l'amnésie sur le forum, mais aux personnes dans la rue, je les laisse croire qu'il s'agira d'une hallucination.

Leur esprit critique sera concentré sur ce qu'ils s'attendront à voir en plus (hallucination d'un onzième doigt) et non pas sur un oubli. Je ne parle pas d'amnésie, je dis juste que je vais leur faire apparaître onze doigts (je m'attaque au système de vérification).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...