Aller au contenu

Automatic Imagination Model et le statut de l'amnésie


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je suis comme un fou, je viens de découvrir l'Automatic Imagination Model, je l'ai testé hier et j'ai obtenu de belles amnésies en moins de 30 secondes, sans test de réceptivité et sans induction ! (même pas d'induction non-formelle, s'entend)

Ca remet en place beaucoup de croyances de ma part... Alors j'ai deux questions :

 

1. Quelle est votre expérience de ce modèle, quelles routines, quelles suggestions avez-vous construites à partir de lui, si vous l'utilisez toujours, si vous l'avez fait évoluer, etc. ?

 

2. D'autre part, j'en retiens une idée importante, c'est que l'amnésie n'est pas une suggestion comme une autre. C'est en fait une sorte de méta-suggestion. J'essaie de m'expliquer : si dans la vie de tous les jours quelqu'un me suggère simplement d'allumer la lumière, je sais bien que c'est simplement une suggestion, au sens où je reste libre de le faire ou non. Le propre de la suggestion hypnotique, c'est qu'elle entraîne la perte du sentiment de liberté par rapport au comportement visé par la suggestion. Si on me fait la suggestion hypnotique que ma main est collée à la table, j'ai l'impression de ne pas pouvoir vaincre cette suggestion. Auquel cas, c'est comme si j'avais oublié que cette suggestion n'était... qu'une suggestion. Si je pouvais réfléchir deux secondes, je saurais bien ce qu'il en est, et que ce n'est que mon imagination.

Par conséquent, toute suggestion hypnotique est double : il y a la suggestion elle-même (la main collée sur la table) et toujours parallèlement, la suggestion d'oublier la première suggestion en tant que telle. C'est ce qui fait la différence avec les suggestions quotidiennes qu'on peut me faire.

(Une des conséquences, donc, c'est que les suggestions qu'on appelle "amnésies", en hypnose de rue, sont en fait des doubles amnésies, puisque toute suggestion hypnotique est de nature amnésique !)

Il me semble, donc, qu'on comprendra d'autant mieux l'hypnose qu'on comprendra ce qui m'apparaît maintenant comme un de ses mécanismes fondamentaux : l'amnésie. A condition de dire que cette amnésie n'a pas grand-chose à voir avec ce qu'on appelle ordinairement l'amnésie : ce n'est pas une information qui est confuse, dispersée, hors de notre esprit, mais quelque chose que l'esprit bloque activement. Contrairement à l'amnésie quotidienne qui est assez passive, l'amnésie hypnotique est très active ; c'est un processus qui se fait, et qui se fait seulement dans la mesure où l'esprit y est impliqué.

Alors voilà, j'aimerais mieux comprendre ces phénomènes de "blocage" des informations. Si vous avez des réflexions, des modèles ou de la littérature scientifique sur la question, je suis preneur.

 

 

Pour les curieux non-anglophones, je vais peut-être essayer de traduire les trois articles de Head Hacking, qui sont très intéressants.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

http://www.whatsonmybrain.com/head-hacking-part-1/ : les modèles populaires de l'hypnose

http://www.whatsonmybrain.com/head-hacking-part-2/ : les études scientifiques

http://www.whatsonmybrain.com/head-hacking-part-3/ : l'Automatic Imagination Model

 

Pour bien comprendre la partie 3 je conseille évidemment de lire les deux premières ! C'est absolument passionnant.

 

+ Les intéressants articles sur le blog de JE qui expliquent, commentent et discutent ce modèle :

 

http://street-hypnose.fr/automatic-imagination-model-1/

http://street-hypnose.fr/automatic-imagination-model-2/

http://street-hypnose.fr/automatic-imagination-model-3/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai regardé cela de manière distante il y a quelques mois, je fonce m'y recollé pour capter tout cela.

On a là un super sujet, merci de le remettre en avant comme cela.  

 

D'ailleurs cela tente du monde un Hang Out sur ce sujet un soir ?

 

En plus de lire j'aimerai beaucoup que l'on me l'explique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour répondre à ta première question, n'étant pas un grand connaisseur de l'AIM, j'ai trouvé des idées intéressantes cependant bien que ton cerveau fabrique automatiquement une réalité perçue, on ne doit pas forcément se satisfaire de cela au contraire je pense que le rôle de l'hypnotiseur est de favoriser par des mots  les réactions attendues. (genre avec le même volontaire et différents hypnos, les résultats seraient variables).

 

Pour ce qui est du 2eme point, je diverge de ta vision, pour moi l'amnésie est loin d'être présent systématiquement, et il n'est pas nécessaire que le volontaire oublie la suggestion de main collée pour la vivre.

J'ai même l'impression de l'inverse, c'est parce que tu lui avais annoncé que la main serait collée et qu'effectivement elle se colle que ca va renforcer l'état par une situation surréaliste et que ca va conforter le volontaire dans ses capacités d'obtenir des résultats grâce à l'hypnose.

 

Quand tu parles de la perte du sentiment de liberté, c'est un sentiment que des volontaires ont lors de certains types de phénomènes tel qu'on le retrouve en spectacle par exemple. Une suggestion hypnotique comme se relâcher 2 fois plus, tu comprends qu'il y a peu de chance que la personne se sente en perte de liberté.

 

Si on prend un phénomène comme une hallucination visuelle, si le volontaire voit un éléphant rose quel intérêt d'oublier qu'on nous l'a suggéré ou a-t-on un sentiment de perte de contrôle? 

 

En revanche, y a une forme d'amnésie de la situation, le volontaire qui vit des phénomènes ne se dit pas: "Tiens, si je vis des trucs hors du commun c'est parce que je suis sous hypnose", ca me fait penser à une caméra cachée ou tu vois des gens piégées vivre des situations totalement improbables et pas une seconde, ils se disent: "Tiens, c'est bizarre, y a anguille sous roche".

 

J'espère que ca pourra ajouter un angle un peu différent, je m'appuie sur mon expérience je n'ai pas référence à donner mais je pense que ca parlera un peu aux gens.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes analyses Myrridin. Je ne peux pas te répondre tout de suite, maitenant que j'ai fini ma traduction je me rends compte que j'étais à côté de la plaque en mettant l'amnésie au centre de l'AIM (en fait, j'étais en train de donner une interprétation néo-dissociationniste). Il faut que je réfléchisse à tout ça, et je reviens ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 mois plus tard......

Allez, zou, dans la foulée je uppe ce deuxième sujet également. J'ai pas grand chose à dire, mais "l'amnésie est une méta-suggestion", ça exclue une part des expériences que j'ai pu avoir.

 

Ce qui m'embête, c'est cette idée que, lors d'une amnésie (exemple avec un chiffre), la personne oublie le chiffre et le fait qu'il y ait une suggestion d'amnésie. En soit, l'idée est intéressante, et je trouve des similitudes avec certains feedback en rue. Il s'agit souvent de gros somnambules, même si j'ai déjà eu des cas similaires avec des volontaires moyens/bof, notamment après un travail sur les sous-modalités (c'est mon principal levier contre les "résistances"). De fait, j'admet donc possible que l'amnésie puisse provoquer cette réaction de double-amnésie, mais je serais très loin d'affirmer que cette version est la seule manière de vivre des amnésies.

 

Un peu comme la catalepsie, j'obtiens selon les gens différents niveaux de réponse hypnotiques. Il y a des gens qui sentent pouvoir bouger un peu leur main, ceux qui savent qu'ils peuvent bouger mais n'éprouvent pas l'envie de le faire, ceux qui n'arrivent plus du tout à bouger malgré leurs efforts, ceux qui s'en foutent parce que ça a toujours été comme ça (n'est ce pas ?), etc. Je suis assez proche du livre de JE, pour le coup : on pourrait expliquer ces réactions comme étant plus ou moins dissociées, avec une hypnose plus ou moins présente / forte, en fonction de l'imagination du volontaire ou n'importe quelle autre théorie (avec les croyances qui vont avec). Le fait est que je sais pas ce qui provoque ces réactions, ni pourquoi elles sont différentes.

 

Pour l'amnésie, c'est pareil, on peut retrouver plusieurs niveaux : le petit blocage qui pète rapidement, le gros blocage avec l'info très présente en tête (je suggère cette réaction, perso. More on that later.), et caetera, là aussi, différentes réponses et différents niveaux.

Parmi ces réactions, il y en a une qui m'interpelle et que je connais bien parce que c'est la mienne. C'est celle où la suggestion d'amnésie induit un comportement différent, sans qu'il n'y ait nécessairement amnésie de la suggestion elle-même, et c'est comme ça que je vis mon somnambulisme. (l'article de blog est vieux, néanmoins le feedback et les sensations restent d'actualité)

 

 

 

Arrive le réveil, le moment où la suggestion commence réellement. J'ouvre les yeux, regarde les gens, et là, boum ! Une pensée analytique arrive très vite ! Et c'est là qu'à lieu le glissement. Cette pensée arrive, mais elle est coupée, mon analyse se retrouve court-circuitée, et très rapidement, l'état somnambulique s'installe. Je sens comme une vague de conscience qui monte très rapidement, je reprends tous mes esprits... mais tous mes esprits de somnambule.


De l'intérieur, ça a donné ça :
"Ha, ouais, donc là, je suis sensé ne pa- ////WOOOSH//// -oh mon dieu qui sont ces gens? oAo". (le "wooosh" a duré une demi-seconde à peine)

C'est ce glissement qui était magnifique ! La suggestion était passée, j'étais dans un état normal, conscient, et pourtant je me prenais tous les paradoxes du monde dans la figure. Toujours avec de nouvelles excuses, et une réalité de plus en plus présente et parfaitement logique !

Pourtant, en parallèle de ces pensées qui arrivent automatiquement, il y a dans le fond de la tête la connaissance que tout est faux. Mais ces pensées n'atteignent pas la conscience de façon suffisamment forte pour les prendre en compte. A la fin, on a juste cette impression qu'on a tout fait parce qu'on a joué le jeu, qu'on ne pouvait pas s'en empêcher. Acteur malgré soi et spectateur de soi-même.

 

Biais induit par l'opérateur ou non, j'ai beaucoup retrouvé ce feedback d'être "acteur malgré soi", à tel point que c'est une étape récurrente dans mes séances quand l'amnésie ne passe pas du premier coup et qu'il faut travailler un peu. Parfois, avec des sous-modalités, on arrive à avoir un glissement plus important vers une double-amnésie, mais c'est pas obligatoire.

 

Pour ce qui est de l'état somnambulique, mon critère personnel, c'est le remplacement du prénom ou du chiffre. Quand cette suggestion passe de manière naturelle, je considère que la personne est dans un état somnambulique. Mis en mots corrects, ça donne quelque chose comme "l'état somnambulique permet la modification de la réalité subjective par réponse à la suggestion", à peu près. :0

 

T'en penses quoi, toi, de ce cas là ? Vraie-fausse amnésie ? Pas amnésie du tout ? Tu classerais ça comment ? :0

 

(Ha, ouais. More on that later, j'oubliais : je suggère avec une double bind. "Il y a deux manières de vivre une amnésie, soit les personnes ont toujours l'information en tête mais n'arrivent pas à la dire, soit elle part complètement maintenant et c'est comme si ça avait toujours été comme ça. A ce moment, les personnes agissent, parlent normalement, et pourtant, quand on leur demande leur prénom, elles sont complètement incapables de le retrouver. etc.")

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement
×
×
  • Créer...